• Raspoutine

    RASPOUTINE: L’ÉMISSION RADIO

    Mon papa c’est pas n’importe qui! Mon papa est une star!Il est passé à la radio dans l’émission Karayib Lyannaj! #domi L’occasion pour lui de parler des épisodes marquants de sa vie à travers le prisme de la musique. Pour écouter l’émission c’est juste ici! Enjoy!

  • Etc

    UNE KOUTCHA SUR RCI

    Je suis enfin une star!!! Je suis passée dans l’émission “un jour une entreprise” sur RCI!! Non c’est bon les gars, la tè pa ka poté mwen enco! Allez bye! Plus sérieusement je remercie Cathy et Dimitri! Merci d’avoir rendu cela possible. Et bien sûr merci à Lea pou foss la! Pour vous délecter encore une fois de ma superbe voix au réveil, c’est ici!

  • Etc

    OMG JE PASSE À LA RADIO!

    Et ouais ma gueule je suis devenue une star. Le 21 Janvier 2021, je suis passée dans l’émission Karayib Lyannaj sur RCA! Brigitte, l’animatrice, m’a proposée de participer à une interview et moi j’ai dit oui en mode kamikaze. Donc si tu veux écouter ma douce voix mielleuse, c’est juste ici. enjoy!! Bien sûr on dit merci à Brigitte! Sé yon a lot! Et puis, l’émission Karayib Lyannaj c’est tous les jeudi soir à 20H30 sur RCA

  • @michel "godzom"
    My Martinique,  Raspoutine

    RASPOUTINE RACONTE: LES DIX ANS DE LA PERFECTA

    retranscription: Harnais Charlina Le jour se lève sur la plage de la Pointe Marin, les musiciens jouent encore mais la musique se fait plus douce…Le public toujours présent les écoute religieusement, certains barbotent dans l’eau. Tout s’apaise doucement.C’est comme dans un rêve. Le 5 août 1980, La Perfecta fêtait son dixième anniversaire à Ste-Anne. C’était il y a 40 ans, et si les souvenirs sont parfois un peu flous, l’émotion procurée, elle, reste intacte.   “TOUT BAGAY PARÉ“ Depuis quelques semaines c’est l’effervescence.Un grand événement se prépare: un marathon musical, gratuit et en plein air pour célébrer plus qu’un groupe, la musique martiniquaise. L’idée vient surtout de Michel “Godzom” Gros…

  • @harnaischarlina
    Raspoutine

    RASPOUTINE.

    Assis, sa tasse de dlo café La Tivolienne à la main, il regarde dans le vide, sans doute réfléchit il au sens de la vie tout en caressant nonchalamment sa barbe grise témoignant de son immense sagesse. Soudain il me voit, ses yeux me sourient, et avec tendresse il me dit:  “Ah non neg ou trop laide ou pa yich mwen ou pé renn nimpot ki chien mechan! REGINE? REGINE? ca ki papa tchanmay tala?!” Ouais… ça, c’est mon père,Raspoutine pour les intimes en raison de sa (jadis) longue barbe; ouais une barbe les gars, chez nous les hommes ont du style. Et mon père, ben c’est le meilleur papa…

  • Bon jen Wobè,  My Martinique

    THE ROBERTIN WAY OF LIFE

    L’autre jour on était avec tonton Miko aka le “tonton bladjè”, il était couché pepew sur le canapé oklm et après avoir passé la soirée à expliquer à mes amis non robertins pourquoi le Robert était la meilleure commune du monde, il nous a balancé en toute décontraction qu’il vivait The Robertin way of life! Et ça ma fait réfléchir! C’est quoi mon Robertin way of life? LA VUE DE AUGRAIN Etre Robertin c’est savoir qu’on a la plus belle baie du monde. Oui j’ai dit du monde épi kissa? Des fonds blancs, un chapelet d’îlets, le plus grand îlet de la Martinique, à savoir l’îlet Chancel et ses iguanes…

  • @fabuloud_972
    My Martinique

    LE LILI’S BEACH: MERCI.

    Heu les gars je suis en PLS…Le Lili’s c’est fini! Après une année marquée par des problèmes administrativo-judiciaires et surtout par le confinement… Le Lili’s Beach l’un des restaurants les plus populaires de l’île, tire sa révérence après 11 ans d’existence. Alors certains doivent être perplexes, car ils ne comprennent pas mon, que dis-je, NOTRE désarroi! Car oui, il s’agit de la peine de toute une génération qui se retrouve désormais orpheline.Alors pour toutes ces pauvres âmes, qui n’ont pas eu la chance de connaître le Lili’s tout d’abord: JE SUIS SINCEREMENT DÉSOLÉE POUR VOUS… … Et en second lieu, je vais vous expliquer pourquoi le Lili’s c’était et ce…

  • @studiosimarile
    Bon jen Wobè

    CHRISTELLE HARNAIS: UNE ROBERTINE À LAS VEGAS!

    LA REPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU ROBERT est une terre de talents. On le savait déjà, mais c’est toujours bien de le rappeler. Et comme charité bien ordonnée commence par soi-même, c’est tout naturellement que j’ai décidé de mettre à l’honneur ma cousine, HARNAIS CHRISTELLE, pour ce premier article de la rubrique Bon jan Wobè! Parce que Christelle, c’est pas une djindjin!Joueuse de football américain pour les Molosses d’Asnières, elle a été sélectionnée pour intégrer l’équipe des Las Vegas Devils. Oui mwen di’w!! Donc je vous propose une petite interview afin de mieux la découvrir! LE FOOTBALL AMÉRICAIN AU FÉMININ Comment as tu découvert ce sport? J’ai commencé le football américain il…

  • My Martinique

    CAP MACRÉ AVEC IOUANACÉRA

    Je déteste marcher, je déteste le sport, je suis une “fenyan” autrement dit une super fainéante et je l’assume. Sauf que on va pas se mentir, j’ai le corps d’une personne âgée (et encore y’a des mamies beaucoup plus fraîches que moi!) Mais si j’aime pas le sport, j’ai rien contre une petite randonnée sympa de temps en temps en mode découverte… Ouais sauf que les dernières fois que j’ai tenté de faire de la randonnée, j’ai fini en PLS au bout de 10 minutes. J’étais en mode “non c’est bon les gars continuez sans moi”.C’était ridicule! Et puis un jour, le destin m’a fait rencontrer Raymonde, la créatrice de…

  • Etc

    SA KI NI?!

    Ouais j’ai déjà un blog, mais là on va faire les choses bien! Bon on est polie, on se présente: Je suis Charlina Harnais, jeune martiniquaise de 30 ans (vasy on arrondi). Il y a 3 ans je me suis lancée dans le blogging, pour faire rire mes potes. Je crée Ma vie est une grosse blague ==> lien iciL’année d’après, c’est plus une blague, je deviens bloggueuse pour Créola, le magazine féminin des Antilles. (Merci les gars pour l’opportunité). Et nous voilà en 2020 avec mon deuxième blog perso charlinah.com (je voulais l’appeler charlina.com mais y’a déjà un restaurant grec qui a piqué ce nom de domaine j’ai grave…