Bon jen Wobè

CARREFOUR MARKET ROBERT, MADIMARCHE FOREVER.

Est ce que j’ai besoin de rappeler ce qui s’est passé? …

Ce mercredi 24 novembre, le supermarché Carrefour Market du Robert a été la proie d’un incendie volontaire.

Je ne commenterai pas, pas besoin de commenter, il n’y a rien à dire de plus.
Ceci n’est pas un article à visée polémique…

Non, j’ai surtout envie de me souvenir…
Alors tu peux te dire “heu pourquoi manzel a envie de se souvenir d’un temple de la société de consommation détenu par ceux qui contrôlent réellement le pays toussa toussa …”

Ben tout simplement parce que ce supermarché fait partie de la cité où j’ai grandi, que j’y ai toujours fait mes courses, et que, de facto, c’est une part de mon quotidien, de ma vie, et que comme beaucoup de Robertins et surtout de “Mansardiens”, je suis un minimum affectée par ce qui s’est passé.

Et 2) j’ai dit “pas de polémique”.

Bon déjà les vrais savent que c’est pas CARREFOUR MARKET, mais MADIMARCHE …
D’ailleurs, je crois que mon père ne s’est jamais fait à ce changement de nom il dit “MadiMARKET”, la transition est difficile comme tu constates. 

MADIMARCHE NOTRE PARTI PRIX

(c’était le slogan du truc…)

Madimarché c’est vraiment toute mon enfance, 

L’époque où on faisait des “caddies de commissions” remplis de produits Leader Price,  pour 500frs…
Quelle époque mes aieux quelle époque…
Maintenant tu pars avec un cabas, tu sors de là à 60€ tu sors de la groggy t’as même pas compris ce qui t’es arrivé.

Ma maman m’a nourrie aux Corn Flakes et au briques de jus de raisin Leader Price… Bref 

les corn flakes de la hess

C’est là où on pouvait prendre des milans avec la dame du rayon charcuterie/fromagerie (y’a bien longtemps)… Et nous on adore les milans! 

C’est là que j’achetais tous mes magazines: Julie, Jeune et Jolie et parfois le Star Club (mais le Star Club c’était surtout au Madimarché du Gros-Morne après la messe, j’avais mes habitudes…) 

pinterest

Il y avait aussi un vidéo club, où ma mère m’achetait parfois des CDs: Diana King, Monica “The boy is mine” et le premier album de Britney Spears… #uneculturemusicalevreumant

Madimarché c’était aussi l’époque de Délifrance!

Wallah Délifrance mais c’était la base, vous vous rappellez de leur pub pour les galettes des rois?? Bref grosse digression! 

Ouais c’était le Délifrance du papa de Déborah et Diane, et moi je me disais “Woaw elles ont trop de la chance, leur papa il a le Délifrance! Elles doivent avoir plein de bonbons et des pains au chocolat et des croissants au beurre tous les matins”

… A 8 ans mes réflexions s’arrêtaient aux bonbons, aux Barbie et aux dessins animés …

Délifrance c’est là où j’achetais un floup à 2.50frs et des carambars avec la monnaie des courses, parce que je savais que papa n’allait pas se fâcher si je piquais 5frs dans son portefeuille…

Et lè man té bel neg, je me prenais un SANDWICH THON MAYONNAISE (tu as vu j’ai mis ça en majuscule pour toi c’est pour te montrer l’importance du truc) un thon mayonnaise carottes vinaigrette piment! C’était cher, ça coutait genre 3.20€ (on en rigole aujourd’hui)

Quand on y allait, y’avait toujours un monsieur assis sur la chaise en plastique blanche qui se faisait son petit espresso de l’après-midi… Tu vois; c’est des trucs qui me reviennent.

Je crois que mon daron m’envoyait là-bas, acheter des paquets de PETIT CRAVEN (oui dans les années 90 les enfants pouvaient acheter des cigarettes pour leurs parents c’était normal)…

Je me rappelle aussi de Maryse qui ne jurait que par les baguettes de Délifrance, parce que Maryse est “comparaison”, elle aime les baguettes chères c’est ainsi! Pa bay gaz  #fancy

Nous on est plutôt du genre à partir avec 5 baguettes à Carrefour, pour les couper en 3 et les stocker au congel (tout le monde fait ça)… 

LA VIE DE QUARTIER

Mais Carrefour Market c’est aussi un des HOT SPOTS de la commune. 

Ben ouais tout le monde va là, pour faire ses petites courses, ou pour acheter un ti truc “vitemen présé”...

les gens après la messe du dimanche de Paques

C’est à Carrefour Market que tu rencontres des gens le dimanche matin au rayon fruits et légumes, des gens que tu n’as pas vu depuis nanni nannan parce que …le boulot frère, tu pars de chez toi à 5h30 tu rentres à 19h tu n’as pas de vie, koté ou kay jwen moun! 

Bien sûr moi j’étais plus du genre à claquer les chèques déjeuners de ma marraine en Häagen-Dazs Vanille Pecan … (j’ai fais une cure de désintoxication ça va mieux.) 

D’ailleurs, les vrais savent qu’il faut jamais aller à Carrefour le samedi soir après la clôture du Sabbat à Galaad, et le dimanche après la messe de 10h, au risque de se taper une queue de malade… Embouteillage moun bien abiyé! 

quand tu croises tatie Josette à Carrefour Market après la messe et qu’elle te dit que tu as bien grandi.

Bien sur y’en a toujours un pour babiller que la queue est trop longue et qu’il faut ouvrir une caisse, un qui essaye de passer devant toi et toi tu lui laches un vieux cout’ zié pou fey compwen “oh gadé pa ped fil ou” !

Toujours un pour dire à la caissière “fiche que c’est cher hein ah non neg sa two chè” konsi caissière la pé fè an bagay baw!  TCHIP! Portequoi!

Les caissières, adorables d’ailleurs, qui gardent toujours le sourire malgré la fatigue.

C’est aussi ma mère qui ne comprend pas pourquoi à chaque fois qu’elle prends de l’espèce au distributeur, le total des courses équivaut au montant qu’elle vient de récupérer à la banque!

“Yo sé di Carrefour Market ka pren lodè lajan an man ni an potmoné a sa pa posib”

Ce Carrefour, était au coeur de la vie du quartier (en même temps ils vendent de la bouffe…)

Chez moi on est capable d’aller à Carrefour Market genre 3 fois dans la même journée, et par “on” je veux dire MON FRERE:

“Reynold mété an linge enlèw épi alé Carrefour achté an tchilo farine ba mwen” #miskin

Il n’est pas rare de croiser Tatie Rosy dans le couloir qui te dis “Ah ou kay alé Carrefour Market?! Aten’ mi 5€ pren dé boutey luil ba mwen souplé!”  La base frère!

Et c’est aussi des souvenirs chelous qui reviennent comme la fois où le jeune homme m’avait zayée à la cité et m’avait demandé s’il “pouvait m’accompagner faire les courses à Carrefour” … Oui je me suis fait draguer en allant à Carrefour Market, ti bolom tala dwèt té boulé jou tala c’est ma seule explication… (By the way, zay la pri…) #amouradolescentes

Bon, bref, pas besoin d’avoir fait des études en sociologie pour savoir que ce genre de commerce de proximité crée du lien social, et que cet incendie affecte tout le quartier, toute la commune et ce, à plusieurs niveaux. 

Et puis ca fait bizarre, Madimarché (parce qu’en vrai ce sera toujours Madimarché) c’est, genre le supermarché DE MA VIE. Le truc avait à peu près mon âge!

Au delà du lieu, c’est clairement des souvenirs, des bribes de vies qui partent en fumée.

Man konet Ecomax, man konet Carrefour, man konet Leclerc, ED, man jis konet Massy, Sainsburry’s, Morrison’s mais frère Madimarché c’est Madimarché! 

Il a toujours été associé à Mansarde … 

@harnaischarlina

Encore une fois, je me refuse de faire un quelconque commentaire sur ce qui s’est passé. Déjà on s’en fout de mon avis, et puis, flemme de nourrir la polémique, et puis honnêtement qu’est ce que je pourrais bien rajouter de plus?

Ce qui s’est passé est stupide et dramatique… mais surtout incroyablement stupide. Je crois que c’est ce qu’il faut retenir, et je crois qu’on est tous d’accords sur ce point. 

Bien sûr que Carrefour renaitra de ses cendres, on pourrait débattre de plein de choses, du capitalisme, du consumérisme, des détenteurs du pouvoir économique blablabla, mais c’est pas le moment en fait.
Surtout, il y a des gens, des êtres humains qui sont impactés directement, et c’est surtout à eux que je pense, à tous ces employés tous ces chefs d’entreprise qui viennent de perdre leur lieux de travail, leur travail, voir une partie de leur vie. 

J’espère qu’ils seront accompagnés au mieux dans cette période difficile. 

Je pense aussi à Claudine, pharmacienne et véritable bras droit de Mme Placide et à Marie-Hélène ma voisine de Gommier, hôtesse de caisse à Carrefour!

@monikavonbommel

A part donner du courage sa man pé fè

Enfin,en attendant que Carrefour revienne, essayons (si ça vous dit bien sur) aussi de soutenir les petits commerces de la commune… Just sayin’ 

Courage. 

9 commentaires

  • Frederic

    Bonjour,
    J ai passé mon enfance a la cité….
    Je tiens a vous félicite pour votre écriture qui est d’une efficacité déconcertante. A l’inverse de commentaires qui embolisent actuellement notre société face à la réalité présente.
    Votre élégance a mettre en écho Madi et la cité ..bloc,cadence, maison construite par l’armée fin 1970…
    Merci d avance pour ceux qui vont vous lire ..
    Merci pour la cité..
    Frédéric B

    • Brenda14

      Merci beaucoup, c’est exactement l’émotion que je voulais faire passer.
      On essaye d’apporter autre chose et mettre à l’honneur non pas le lieu mais la vie de quartier !

  • Frédéric

    Bonjour,

    J ai passé mon enfance a la cité.

    Je vous félicite pour votre écriture qui est d’une efficacité rafraichissante.
    Elle est bienveillante et met en écho cette vie sociale imprimé en nous.
    Remettre en conscience cette vie sociale et la sublimer avec douceur donne de l espoirs ..
    Merci d avance pour votre regard singulier et de sagesse …pour la cité du bloc cadence et maison individuelle..

    Frédéric

  • George

    Bravo, bravo !!!!! 👏🏼👏🏼👏🏼👏🏼👏🏼
    Quelle belle écriture, qui interpelle sans polémique. Mais on ressent tellement la vie que vous avez vécu. J’y suis partie depuis longtemps mais je trouve que l’on perd un peu de cette vie aux Antilles. Votre texte m’a rappelé tellement de souvenir. Il m’a fait beaucoup sourire et cela tellement de bien. C’est si bien écrit que je vais essayer de l’enregistrer. Bravo encore et j’espère vous lire encore !

    • Brenda14

      Merci je suis extrêmement touchée.
      C’est vrai qu’on a tendance à prendre certaines choses pour acquises. Ce genre d’événements nous rappelle que notre mode de vie est précieux et qu’il doit etre préservé au maximum.

  • Laura

    Ton témoignage est juste touchant..
    C’est vrai que l’on aimait y aller, parfois, on se donnait rendez vous des copines et moi pour y aller.
    Ca me fait de la peine car en dehors de tout cela, je parlerai du personnel qui lui, était proche de la clientèle.
    Je n’ai jamais vu ça nulle part, tu vois la dame devant sa caisse… un truc se casse, tu la vois qui sort de caisse pour prendre un balai, une serpillière et nettoyer…
    Tu as le temps de discuter avec tout le personnel, ils sont avenants.
    Foss ek

    • Brenda14

      Oui c’est vrai que le personnel est adorable, tout le monde connait tout le monde, tout le monde a un mot gentil pour les employés.
      C’est des choses qui se perdent, en tous cas je ne l’observe pas trop ailleurs.
      Et ca reste qu’on le veuille ou non un lieu de rencontre, à l’instar de créolis! Ma mere a grandit au gros morne à chaque fois qu’elle va à “géant” elle rencontre des gens du gros-morne! elle discute avec eux 5 10 min… tout ca c’est important!
      y’a des personnes agées pour qui ca représente une sortie d’aller à Carrefour… bref faut pas qu’on perde ca!

  • Marie-Claude

    Comme c’est bien dit!
    On sent une certaine émotion que j’ai partagée en vous lisant.
    Merci pour cela
    Ps: je n’habite pas le Robert 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.